SNCD : bilan 2005 de l'e-mail marketing de prospection

SNCD : bilan 2005 de l'e-mail marketing de prospection

Le Syndicat national de la communication directe, en partenariat avec TNS Media Intelligence, publie les indicateurs 2005 de l'évolution du marché de l'e-mailing marketing de prospection en France.

Liens commerciaux

Trois grandes tendances se dégagent de l'analyse des différents chiffres trimestriels du baromètre de l'e-mailing publiés en 2005 par le Syndicat national de la communication directe (SNCD) :
- une hausse depuis le début de l'année 2005 du nombre d'e-mails de recrutement envoyés conformément à la loi LCEN et au code de déontologie du SNCD ;
- une augmentation des investissements ;
- et l'apparition d'une nouvelle famille d'annonceurs, l'immobilier.

« En 2005, l'e-mailing a connu un véritable essor qui le place désormais au même titre que les autres canaux utilisés par les professionnels du marketing direct dans leur stratégie multicanal. Devenu un canal très compétitif, l'e-mail marketing s'impose aujourd'hui comme un outil majeur pour l'ensemble des entreprises souhaitant mener à bien leurs campagnes de marketing direct », explique Alain Gosset, président du SNCD.

Un volume en forte hausse


Plus de 181,5 millions d'e-mails ont été expédiés sur l'ensemble de l'année 2005, contre 99,7 millions en 2004, soit une croissance de près de 85% comparé à 2004.

Selon le SNCD, ces chiffres soulignent que les entreprises ont pris confiance en ce nouvel outil dès le démarrage de l'année 2005 et l'ont ainsi pleinement intégré tout au long de l'année dans leur stratégie commerciale.

Année 2005 (saisonnalité des envois d'e-mailing de recrutement) :
- 1er trimestre : 43,8 millions d'e-mails (+172% / 2004),
- 2e trimestre : 45,9 millions d'e-mails (+70% / 2004),
- 3e trimestre : 22,9 millions d'e-mails (+35% / 2004),
- 4e trimestre : 68,9 millions d'e-mails (+74% / 2004).

Les résultats enregistrés sur 2005 montrent que l'e-mail de recrutement a démarré sa progression dès le début de l'année 2005.

Un doublement des investissements


L'ensemble des e-mails envoyés en 2005 ont représenté un budget total de 40 millions d'euros investis (contre 18,3 millions en 2004), soit une progression de 118,5% comparé à 2004.

Selon le SNCD, ces résultats témoignent du réel engouement des annonceurs face à ce nouveau média et de la nette croissance des investissements publicitaires sur l'ensemble de l'année.

Année 2005 (saisonnalité des investissements) :
- 1er trimestre : 9,1 millions d'euros (+213% /t à 2004),
- 2e trimestre : 10,2 millions d'euros (+111% / à 2004),
- 3e trimestre : 5,2 millions d'euros (+90% / à 2004),
- 4e trimestre : 15,5 millions d'euros (+99% / à 2004).

Une nouvelle famille d'annonceurs : l'immobilier


Le baromètre de l'e-mailing 2005 montre que les trois familles d'annonceurs les plus actives en termes de chiffre d'affaires investi demeurent : culture et loisirs ; télécommunications et services.

Le secteur culture et loisirs, qui n'était que cinquième en 2004, prend la première place avec 7,2 millions d'euros investis (budget multiplié par 5), suivi des télécommunications qui conservent leur deuxième position avec 5,7 millions (+ 61,4%).

En revanche, les services, en légère baisse comparé à 2004, mais toujours avec 5,6 millions investis, se positionnent au troisième rang, devant le secteur de la distribution, qui malgré un budget doublé, passe en quatrième position.

Il convient de noter l'arrivée d'une nouvelle famille d'annonceurs, celle de l'immobilier qui, en une année, est passée de la treizième à la cinquième place avec 3,8 millions d'euros investis, un budget e-mailing multiplié par 15 comparé à 2004.

http://www.sncd.org


Publicité




Publié le 20/04/2006
Source :